Jeunesse 6 – 11 ans

Retrouvez ici tous les livres jeunesse 6 – 11 ans que je vous recommande au fil du temps, classés par ordre alphabétique d’auteur. Chaque titre/auteur vous redirige vers un lien d’achat lorsque le livre est encore disponible, même à l’occasion.

C

Comtesse de Ségur – nouveaux contes de fées
Celui-ci, c’est un de mes classiques. Ces contes que ma maman me lisait avant que je ne sache déchiffrer mes premières lettres, ont une magie extraordinaire. Et cette fois, vous vous en doutez, nous parlons de la même magie. Baguettes, fées, sorciers, jardins magiques, animaux qui parlent! La comtesse de Ségur est depuis longtemps une de mes autrices préférées. Les malheurs de Sophie et les petites filles modèles ont d’ailleurs longtemps été des amies pour moi, et je conversais avec elles dans ma tête tout à fait normalement. Ce qui donnait un vocabulaire en léger décalage avec les enfants de mon âge mais n’avons-nous pas tous nos petites bizarreries ? Ce recueil de contes est le livre que je préfère, parmi tous ses écrits. Il est à la fois drôle et cruel, elle y représente la vie et avec ce trait esprit qui était le sien, connectant réel et irréel.
A découvrir et redécouvrir avec vos enfants, ou bien tout simplement pour celui qui dort en vous.

D

Ducassé Fanny – Rosalie et le langage des plantes
Une jolie histoire un peu décalée et douce. Une histoire d’amour, un peu avec les plantes, beaucoup avec soi-même. Une histoire pour tous. Et puis surtout, comment ne pas parler des étonnantes planches de l’autrice. Tantôt paradisiaques ou monumentaux, toujours splendides, les décors de Fanny Ducassé sont une abondance de détails, le solde d’un travail d’une finesse remarquable, un équilibre subtil et nuancé. On a envie d’accrocher chaque page comme un tableau dans lequel on plongerait, pour échapper à la monotonie de la rentrée. A lire et à relire, pour le bonheur des enfants, petits comme grands.

P

Piquemal Michel – Les philo-fables pour vivre ensemble
Je sais, d’habitude je commence par les adultes et je finis par les enfants. Mais attendez, attendez d’écouter la merveilleuse histoire que j’ai vécu avec ce livre.  Acheté d’occasion avant la rentrée, je le gardais sous le coude pour les remplacements en élémentaire. Bien m’en a pris, 2 semaines après la rentrée j’allais passer 10 jours avec une classe de cm1. Et la philo fable est devenu un rituel. En lecture offerte, contée à des enfants qui, habituellement bavards et chahuteurs, écoutaient dans un silence opaque, où seule ma voix perçait, les fables receuillies par Michel Piquemal. Et puis, nous interrogions, questionnons, à l’occasion écrivions. La magie, ce fut leurs propos. Conscience écologique, sociale, ces enfants de 9 ans avaient une volonté féroce de s’inscrire dans la société pour l’améliorer, questionnant sans détours le bien et le mal, la pollution, l’éthique, l’économie, etc. Alors certes, avec leurs mots, leurs connaissances. Mais quel immense bonheur de leur apporter un peu de réponses, et puis aussi, de remettre en question ma réalité.

S

Serres Alain – Travailler moins pour lire plus
L’été on travaille moins, et on lit plus. Vrai ou faux? Je ne saurai pas trancher bien que cette année ce soit particulièrement vrai pour moi qui ai passé une année sous-lecturée (si ça existe, dans mon monde ça existe). Ce livre à destination des plus jeunes, mais nécessaire à mon sens à toute personne souhaitant lire plus, est une pépite. Imaginez donc un peu, le peuple de l’île Turbin qui passe sa journée à fabriquer des livres et à les expédier dans d’autres endroits de la planète où on les lit, décide un bon jour de se rebeller contre le roi Dontontairalenom qui exige toujours plus de travail. Et si? Et si… Tout le monde a déjà eu cette pensée. Le peuple de l’île Turbin ne se contente pas de l’avoir. Alors, curieux de savoir comment ça se passe si on travaille moins pour lire plus?

T

Tolkien J.R.R – Lettres du Père noël
Lors de l’exposition sur Tolkien à la BNF, j’ai eu le bonheur de découvrir que Tolkien aimait Noël bien plus que je ne le pensais. En effet, cet auteur, professeur était aussi un père qui aimait écrire pour ses enfants. Chaque année, ils recevaient donc une lettre du Père Noël et du grand ours polaire, leur contant les nouvelles du cercle polaire. C’est drôle, créatif (on n’en attendait pas moins) et cela vous fera voyager jusqu’au bout de la terre. Ces lettres, et leurs illutrations, écrites en 1920 et 1943 , plus d’une vingtaine car parfois il y’en a deux par année, sont aussi à mon sens un excellent calendrier de l’avent à lire à vos enfants. Adeptes ou non du Père Noël, vous trouverez là de jolis contes enneigés! Pour ma part, j’ai adopté l’édition reliée que je trouve superbe mais elle existe en un peu plus petit et moins chère grâce l’édition poche.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s