Illustrés

Retrouvez ici tous les illustrés que je vous recommande au fil du temps, classés par ordre alphabétique d’auteur. Chaque titre/auteur vous redirige vers un lien d’achat lorsque le livre est encore disponible, même à l’occasion.

B

Bagieu Pénélope – Culottées 2
Mais comme j’avais aimé le premier tome! Et je n’ai pas pu résister longtemps à dévorer et redévorer le second tome. Le coup de crayon de Pénélope Bagieu prend un sens nouveau quand elle parle de ces femmes. J’ai toujours aimé son trait humoristique mais dans Les culottés, il y a un équilibre entre humour et respect de l’histoire.
« On peut rire de tout, à condition de ne rien mépriser ». Cette citation tirée de la sage du livre des étoiles, d’Erik l’Homme, m’a accompagné toute mon adolescence. Ici elle prend un nouveau sens, car si l’humour est beau quand il ne méprise rien, il est sublime quand rend hommage.

L

Au revoir là-haut – Pierre Lemaitre et Christian de Metter
La mise en illustrations du chef d’oeuvre de Pierre Lemaître par Christian de Metter est sublime. J’ai souvent peur qu’une adaptation graphique d’un roman puisse perdre en qualité de texte, parce qu’obligatoirement, on enlève des mots. Mais ici, Christian de Metter n’enlève rien. A la manière de Lavoisiers, il transforme. Les mots deviennent coup de crayon, les phrases couleurs, les chapitres de l’encre. Reste quelques cris qui percent l’image. A moins que l’image ne s’écarte pour laisser parler Albert et Edouard…

S

Simmonds Posy – Tamara Drewe
L’histoire de Tamara Drewe, découverte par hasard lors d’une excursion à Tours après mon bac, avec ma mère, dans une librairire bilingue. Autant de circonstances différentes de mon quotidien d’alors. Et pourtant ce livre qui me fait de l’oeil, et moi, fraîchement bachelière avec mon 10 de moyenne uniforme, lisant pourtant facilement en anglais (ce que ma prof n’a jamais su, sinon elle aurait compris que je ne faisais rien.), je tourne vers ma mère mon regard de chiot accro aux livres. Et elle de me l’offrir, habituée à cet appétit insatiable depuis l’enfance. Et franchement comment résister à un regard de chiot mis au point pendant 18 ans? Voilà donc comment je découvre Tamara et sa fausse légèreté. Scotsman en dit en 4ème de couv que ce livre est peut être « facile à lire, mais qu’il est une oeuvre riche et complexe qui requiert toute votre attention. » Le regard que Posy Simmonds pose sur notre société est sans pitié, sarcastique à souhait. Pour votre plus grand plais.rire.
P.S: L’histoire a été adaptée par Stephen Frears au cinéma il y a quelques années, regardez le film, il est très très chouette!

T

Tolkien J.R.R – Lettres du Père noël
Lors de l’exposition sur Tolkien à la BNF, j’ai eu le bonheur de découvrir que Tolkien aimait Noël bien plus que je ne le pensais. En effet, cet auteur, professeur était aussi un père qui aimait écrire pour ses enfants. Chaque année, ils recevaient donc une lettre du Père Noël et du grand ours polaire, leur contant les nouvelles du cercle polaire. C’est drôle, créatif (on n’en attendait pas moins) et cela vous fera voyager jusqu’au bout de la terre. Ces lettres, et leurs illutrations, écrites en 1920 et 1943 , plus d’une vingtaine car parfois il y’en a deux par année, sont aussi à mon sens un excellent calendrier de l’avent à lire à vos enfants. Adeptes ou non du Père Noël, vous trouverez là de jolis contes enneigés! Pour ma part, j’ai adopté l’édition reliée que je trouve superbe mais elle existe en un peu plus petit et moins chère grâce l’édition poche.

W

Wang jen – Le Prince et la Couturière
Quelle pépite!!! J’ai tellement aimé ce livre, je l’ai dévoré et relu sans avoir bougé de mon fauteuil! (N.b: de l’importance d’avoir un bon fauteuil confortable). Je l’ai trouvé un peu par hasard au rayon jeunesse de ma librairie préférée. La couverture, le titre… Je n’ai pas pu résister et j’ai du me retenir de ne pas le lire intégralement sur place. L’univers graphique est coloré, précis et cela m’a plu. Mais alors l’histoire… Alors que nous questionnons comment aborder avec nos enfants la sexualité et le genre, ce livre propose un contenu adapté aux plus jeunes (aucune scène osée) tout en nous contant ce prince différent, ce prince qui aime les robes, ce prince qui se crée un personnage: Lady Crystallia. Je vous joins le résumé, et si vous ne savez pas quoi découvrir en jeunesse, courrez. Ce livre est merveilleux de douceur et de poésie sans pour autant négliger l’importance du sujet abordé: la tolérance.

Y

Yoshitake Shinsuke – La librairie de tous les possibles
« Moi je n’aime pas les livres », voilà ce que m’a dit un élève un jour, après avoir pourtant essayé pendant longtemps de lire pour me faire plaisir. Comme je regrette alors de ne pas avoir eu connaissance du livre de Shinsuke Yoshitake. Poétique, à la manière très particulière de l’écriture nippone, absurde et franchement drôle. Des livres sur les livres? Oui, bien sûr que cela existe, mais aucun ne peut égaler cette pépite, rapide à lire et accessible à tous, même ceux qui n’aiment pas lire. Après tout, il s’agit de la librairie de tous les possibles…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s