Petits bonheurs #2 – mai 2019

Comment ne pas commencer ce deuxième épisode des petits bonheurs sans vous parler du temps? Le temps que l’on prend pour soi. Le temps que l’on prend pour soi avec d’autres. Parfois. C’est une chose rare pour moi, je me ressource au contact de mes livres, quand je fais un puzzle dans la lumière du matin ou quand j’active mes mains sur le tissu et la farine. Rarement avec des êtres humains donc.
Mais il est de ces pairs qui vous font chavirer le coeur. Il est de ces personnes, qui sont des « game changer ». Nos amis, aussi rares que précieux, sont souvent aussi efficaces qu’une couette et un chocolat chaud contre la grisaille du coeur.  Alors pour ce mois de mai, à quelques jours de ma soutenance et de la fin de mon année, j’ai été revoir deux sourires que je connaissais déjà par coeur. Et un nouveau. Un sourire qui ressemble aux deux premiers. Un sourire plein de magie.
Vous savez ce qui est le plus extraordinaire? C’est qu’à sa vue, pour la première fois depuis des mois, moi aussi j’ai souris.
Jusqu’à me fendre le coeur en deux pour vomir les émotions contenues.
Il est des êtres humains, qui parfois, d’un sourire, vous offre le plus grand bien.

Les podcasts

Lorsque je marche, j’aime beaucoup avoir un podcast dans les oreilles, c’est comme un mur entre moi et le monde extérieur, rempli de klaxons, de cris et de bruits stressants. Un mur de douceur. J’ai donc deux chouchous à partager.

Histoire de darons

Le podcast de Fabrice Florent, le papa de Madmoizelle, qui donne la parole aux papas. Papa de longue date ou depuis hier, mais papa absolu. Ils parlent éducation, désir d’enfants, accouchement, grossesse et post partum. Immense coup de cœur, à ces témoignages libérateurs, sur le sujet de l’arrivée d’un enfant qui a été longtemps féminisé, et c’était bien dommage. Des parcours atypiques ou non, mais toujours inattendus, et tellement sensibles. Je le recommande à tous, hommes et femmes, que le sujet vous intéresse de loin ou de près, ou encore que vous ayez envie de témoigner.

Sois gentille, dis merci, fais un bisou

Qu’il fait du bien ce podcast! On y découvre des femmes inspirantes et inspirées, qui n’ont pas peur de tout faire bouger. A différents moments et dans divers domaines, ces femmes ont choisi de s’écouter, avant tout, d’être heureuses. Elles se battent pour des avancées sociales, pour les hommes et les femmes de demain.

Livres

Le livre des songes – Jenny Ofillhttps___img.livraddict.com_covers_216_216010_couv666197.jpg
C’est un roman bouleversant que voilà. Grace, le personnage principal nous y livre sa perception du monde. Un monde emplit de merveilles, de petits détails fabuleux et poétiques. Dans son univers il y a son père, professeur de chimie, et sa mère, ornitologue un peu fantasque. Mais chaque pays des merveilles a sa reine de coeur. Et parce que dans la réalité rien n’est simple, la reine de coeur est aussi la reine blanche.
Quand l’innocente enfance nous donne sa vision de sa folie, qu’elle soit douce ou enlevée!

https___ec56229aec51f1baff1d-185c3068e22352c56024573e929788ff.ssl.cf1.rackcdn.com_attachments_large_9_5_2_004763952.jpg


La tresse – Laetita Colombani

J’ai tout aimé dans ce roman. L’écriture vous happe, il y a un rythme fantastique qui sait respecter à la fois les différents lieux abordés (Sicile, Canada et Inde) et leurs cultures, mais vous embarque dès la première ligne. Dès les premières minutes il ne s’agit plus tant d’un roman, que de trois aventures qui feront de vous bien plus qu’un spectateur. Venez, vous êtes invité à vivre depuis votre canapé.

http___la-ribambulle.com_wp-content_uploads_2017_03_culott%C3%A9es-2.jpg


Culottées 2 – Pénélope Bagieu

Mais comme j’avais aimé le premier tome! Et je n’ai pas pu résister longtemps à dévorer et redévorer le second tome. Le coup de crayon de Pénélope Bagieu prend un sens nouveau quand elle parle de ces femmes. J’ai toujours aimé son trait humoristique mais dans Les culottés, il y a un équilibre entre humour et respect de l’histoire.
« On peut rire de tout, à condition de ne rien mépriser ». Cette citation tirée de la sage du livre des étoiles, d’Erik l’Homme, m’a accompagné toute mon adolescence. Ici elle prend un nouveau sens, car si l’humour est beau quand il ne méprise rien, il est sublime quand rend hommage.

Films et séries

Ah netflix! J’ai écumé la section des films de noël pendant la saison. Mais avec l’arrivée des beaux jours, je me suis tournée vers d’autres types de films, les documentaires musique. Extrêmement bien réalisés dans l’ensemble, ils sont visuellement très esthétiques et aussi variés que musicalement.
https___ww3.123moviesfull.me_images_tt9046574_poster.jpg

 

Devil at crossroad , sur Netflix.

Une énorme coup de cœur pour celui sur Robert Johnson, un père fondateur du blues, à la fois drôle, triste et sublime. Une pépite musicale et esthétique, entre docu-fiction (va trouver des images de Robert Johnson…) et animation dans un style poétique et épuré. un bonheur.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s