1 mois avant le mariage, petit récap.

Lorsque nous avons commencé à parler mariage, cela fut un peu dans la suit d’une conversation. A l’époque nous étions déjà pacsés, et voyant notre anniversaire des 10 ans se profiler, nous avions envie de réunir, à cette occasion, notre famille et amis proches. En ébauchant à deux ce que nous planifiions sous un format week-end, François me dit alors, mi-sérieux mi-plaisantant « Ca ressemble quand même vachement à un mariage. On devrait peut-être en profiter?! » Alors on s’est pris au jeu et depuis plus 18 mois, nous préparons notre mariage.
Lorsqu’il m’a posé la question, je ne m’y attendais pas, puisque tout était lancé, mais étrangement cela m’a mis la larme à l’oeil. Cette énergie qu’il a mis tout au long de ce projet pour le faire « bien », quitte à parfois être très traditionnel et ne pas se ressembler a été tellement touchante!

L’organisation

Forcément, avec un partenaire aussi volontaire et investi, on s’est passé de wedding planner. Celà nous a semblé inutile, nous avions du temps puisque nous avons visité la salle 18 mois avant la date. Un an avant le mariage, nous avions quasiment tous nos prestataires en tête.
De plus, un wedding planner aurait pris beaucoup de choses en charge, et si pour certain c’est un soulagement, je sais que je l’aurais vécu comme une enfant à qui on enlève son jouet. Moi qui suis une fan des tableurs en tous genres, comment ne pas sauter sur l’occasion?
IMG-6411

Qui et quand?

L’idée d’un week-end de fête nous plaisait beaucoup, c’était notre idée de départ et nous voulions la garder. Trouver le lieu idéal impliquait donc d’avoir des espaces extérieurs mais aussi des couchages pour un maximum de personnes. Le nombre de personnes était une contrainte importante. En effet, étant tous deux peu adeptes des mouvements de foules, nous souhaitions un mariage en petit comité. Nous avions en tête une liste d’une soixantaine de personnes, et cherchions donc un lieu pas trop grand. Avoir une salle trop grande pour votre nombre d’invités, c’est prendre le risque que tout le monde s’éparpille et que l’ambiance retombe comme un soufflé trop vite sorti du four. C’est la maman de François qui a trouvé le lieu parfait. Nous sortions d’une visite qui nous avait vraiment emballé, seul point noir, la salle était prévue pour 120 personnes, soit le double de notre maximum! Après lui avoir fait part de cette déconvenue et lui avoir demandé si elle ne connaissait pas notre endroit idéal par la magie du bouche à oreille, elle a fait une recherche, et a trouvé. C’est un petit paradis, un domaine situé en campagne, avec un batiment principal et beaucoup de dépendances qui habritent des chambres d’hôtes, ce qui permet aux invités de rentrer à pieds et d’être bien logés. Le bonus c’est un jardin clos magnifique, qui servira à la cérémonie laïque et au cocktail, et dans lequel se trouve une piscine! Alors elle ne servira pas le premier jour, pour des questions de sécurité, mais les invités ont été invités à mettre leur plus beau maillot le dimanche, après le brunch, pour faire durer le plaisir. J’ai vraiment hâte de pouvoir partager les photos de ce lieu avec vous, il nous a tout de suite emballé et en imaginer la décoration a été une de nos occupations préférées de l’hiver.

La décoration

Pour cette décoration, si nous pouvions nous passer de wedding planner, en revanche impossible de faire sans pinterest: une mine d’or. Après des mois passés à regarder, imaginer, projeter, nous avons réussi à affiner nos choix jusque dans les détails. Bien que certains n’aient été définitifs il y a seulement quelques jours.
Nous aimons beaucoup les décorations de type « Garden Party » qui sont souvent très fleuries, claires et lumineuses. Nous avons donc demandé à la fleuriste de travailler les compositions des tables sur un mélange de roses, de craspédia et de graminés, entre autres, quand de notre côté nous allons agrémenter la salle et l’extérieur de bouquets plus « maisons »: lavande, rose de jardin, fleurs des champs, marguerites, etc. Toute fleur ou plante qui trouvera grâce à nos yeux la veille du mariage trouvera sa place dans l’un des nombreux petits vases chinés avec amour.
Car oui, la chine répétitive a fait partie des préparatifs. Aussi bien pour de la vaisselle que des élements de décoration, chiner a pour nous été l’occasion de passer d’agréables moments tout en nous projetant dans la vie post mariage. Car nous comptons garder une bonne partie de notre butin de chine. Par exemple les verres que nous avons récemment trouvé pour notre table de mairie, seront très appréciés à la maison où le stock commence à manquer. Malgré ma maladressse cela fait des mois que je n’achète plus de vaisselle et le placard se vide.
En revanche pour la grosse décoration, pas question d’acheter. L’appartement n’est pas assez grand donc nous avons demandé autour de nous, qui avait une dame jeanne, qui deux fauteuils et la famille a été, encore une fois, d’un grand secours. Seules locations: les guirlandes guinguettes, pour rajouter un peu de France à notre garden party, et des chaises. Des chaises en bois, à l’ancienne, dépareillées, exactement ce dont je rêvais, et que l’on a trouvé grâce O bonheur des dames. Ancienne wedding planner, Anaïs est une amoureuse de la chine (toujours pas le pays), et vous trouverez chez elle mille merveilles pour décorer vos événements, dans un esprit éthique qui nous convient très bien. Pourquoi s’évertuer à fabriquer et acheter, quand on peut trouver des objets à la location agrémentés d’une histoire, d’un passé? J’aime encore plus l’idée que quelques jours avant et quelques jours après ces chaises serviront à d’autres mariés, dans des événements que j’espère heureux. Et peut-être qu’ainsi, à travers du bois, on partage un peu de joie.

P1012156

Robes et costumes

Côté fille
J’ai déjà parlé de l’aspect budget pour ma robe, juste ici, mais en revanche assez peu de qui m’importait en terme de style. J’ai longtemps cherché une robe dans laquelle je serai à l’aise. Et si pour la vie quotidienne, j’ai mes repères, une robe de mariée c’est une mission. Ma liste de critères?
– Ne pas avoir trop chaud s’il fait chaud
– Ne pas avoir trop froid s’il fait froid
– Pouvoir être à mon aise et bouger
– Pas de coupe sirène ou ajustée, mais pas une meringue pour autant et …
– … Avoir un peu de volume, parce que j’aime ça
– Dans l’idéal, pas trop lourde

Ajoutez à cela une hésitation constante entre le court et le long, et vous obtenez une mariée bien enquiquinante. Donc je redoutais le passage en magasin, n’ayant pas envie d’être une bridezilla. Mais il s’est avéré que ma liste était plutôt raisonnable, et largement faisable!
Aux problèmes de températures (soit il fait 25°C, soit il fait 40°C, mieux vaut être prêt), une robe à bretelles fines, avec un joli dos dénudé que l’on peut asocié à un boléro. Lorsque le boléro est en place, c’est comme si la robe avait été dessinée à manches longues et en dentelle, coucou Kate!
Aux questions sur le volume et le confort, la réponse était la coupe idéale pour ma morphologie, que demander de plus? Une jupe fluide, en A, toute en tulle pour la légereté et le volume que je cherchais. Ni trop , ni pas assez. Testé et approuvé, j’ai piqué un sprint dans la boutique pour vérifier la praticité. Non que je compte m’enfuir, mais en cas d’alerte incendie, il serait bête de rester coincée pour une robe. Et pour la longueur? J’ai tranché, ce sera long pour la cérémonie, et court pour la mairie.

Côté garçon
Ah, c’est le grand mystère! Comme je le comprends ceci dit. Les femmes font toute une affaire de leur toilette de mariée depuis tant de temps, un peu de coquetterie masculine n’est pas malvenue. Cependant je sais ceci, avec son gabarit taille S-XS pour son mètre 70, trouver un costume cintré était plus que nécessaire. Autre contrainte, ne pas être déguisé. Késako? Vous connaissez cette personne qui le jour de son mariage porte un costume, certes très beau, mais qui ne lui va pas du tout? Est-ce que le costume ne lui va pas parce qu’il est mal coupé ou bien parce que ce n’est pas l’identité du marié?
La plupart du temps, ne nous mentons pas, c’est un savant mélange des deux. Entre pan de veste qui tombe, pantalon trop large qui plisse, et chemise trop large ou trop petite.. Au secours! Mais alors, pourquoi? Tout d’abord il faut souligner que les hommes disposent de moins d’enseignes que les femmes pour faire leurs emplettes. De plus, les pages modes de magasines sont elles aussi essentiellement féminines. Reste donc le conseil du vendeur, qui a quand même pour objectif de faire sa vente. Si votre style et votre morphologie correspondent à l’identité du magasin dans lequel vous êtes alors vous avez une chance de trouver votre bonheur. Mais pour tous ceux qui ne veulent ni ne peuvent prendre le temps, reste souvent pas mal de petites erreurs de coupes ou de tissus qui resteront incorrigées.
Mais alors, et le chéri dans tout ça? Je n’ai pas beaucoup plus d’infos que ce résumé, qui est le fruit de sa séance shopping. Cependant il aime déjà s’habiller et avait repéré dans quelles boutiques il serait susceptible de trouver son costume, tout en respectant son identité. J’ai très hâte d’être à dans un mois et de découvrir ce qu’il appelle « un mélange de rock et de classe, un peu comme pete doherty version sobre ».
Tout un programme n’est ce pas?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s