Baby’s room – entre seconde main, upcycling, bricolage et un peu de neuf.

Je suis tellement contente de pouvoir enfin faire cet article. Il signifie que la chambre de baby bird est enfin terminée. Dans mon besoin de planification, la préparation de la chambre était un gros sujet. J’ai abordé tous les points de ce sujet dans cet article, à commencer par le budget. Je vous parle aussi, du couchage, de nos solutions de rangements pour le linge, les jeux pour terminer avec quelques petites pépites jeux et livres trouvées au gré de nos déambulations nocturnes sur les sites de puériculture.

Le budget

C’est un point important à soulever, car à l’arrivé d’un enfant, encore plus du premier, le budget est un point sensible. Nous avions tout estimé à la hausse pour ne pas avoir de mauvaise surprise. Je conseille vraiment de commencer par là. Listez d’abord vos besoins, ils varient d’une famille à l’autre.

Pour nous qui vivons en ville, sans voiture, nous avions besoin:
– d’un lit pour les 6 premiers mois
– d’un lit pour après les 6 premiers mois
– de rangements pour le linge
– de rangements pour les jeux
– plan et matelas à langer
– d’une poussette pratique et légère (quand l’ascenseur est en panne et qu’il faut monter les 4 étages, même si c’est rare, c’est à prévoir)
– d’une solution de portage naissance et plus
– de vêtements
– linge de maison (draps, serviettes, cotons lavables, tapis à langer de voyage)
– articles de soins
– tapis et premiers jeux d’éveil

Et c’est déjà ma foi pas mal. Nous ajouterons un siège auto chez nos parents, où nous utilisons la voiture, ainsi qu’un tapis à langer/matelas au sol qui servira de solution de couchage long terme tout en étant pratique à ranger pour eux lorsque nous ne sommes pas là. Comme nous nous déplaçons en train, impossible de voyager avec bébé, les valises, la poussette, le siège auto et le lit. Ces deux derniers articles resteront donc sur place et c’est pour cela que nous avons opté pour des solutions multi usages et faciles à stocker. Une chaise haute sera nécessaire, et nous l’avons déjà trouvé. Littéralement, elle était abandonnée dans la rue. Vous savez, la fameuse chaise Norvégienne qui coûte un bras et demi mais dure toute la vie ? Abandonnée. Nous l’avons récupéré. C’était parfait, nous souhaitions ce modèle. Une pièce avait besoin d’être changée, cela nous a coûté 20 euros. Le coup de chance. Le fameux.
Côté bain, là aussi nous aviserons. Dans un premier temps notre grand évier de cuisine est parfait. Grand, profond et pile à bonne hauteur.

Une fois votre liste établie, vous pouvez lister à part ce qui sera sur votre liste de naissance. J’ai appliqué le conseil que je donnais à mes clientes lorsque je travaillais en puériculture. Mettez dessus ce que vos proches et amis sont susceptibles de vous offrir et ce qui n’est pas une priorité.
A titre d’exemple, on m’avait conseillé de mettre les articles de soins. C’était apparemment un cadeau que « les gens » aiment faire. J’adore cette formule, « les gens », qui désigne à la fois tant de monde et personne.
Nous avons préféré nous en occuper et avoir ce qu’il fallait à la maison avant la naissance.
En revanche, les petits jeux, articles d’éveils sont bienvenus. Si bébé n’a pas d’arche d’éveil ses premiers jours de vie, il y a peu de chance que cela lui manque.

Coté vêtements, je conseille d’avoir ce qu’il faut jusque 3 mois. Vous pouvez ainsi indiquer à ceux qui souhaitent offrir des vêtements d’acheter du 6 mois et plus, sans risquer de vous retrouver avec un stock gigantesque de body naissance et un bébé tout nu le jour où il faut passer à la taille supérieure.
Bien souvent les premières semaines, le shopping en ligne n’est pas une priorité, avoir un peu de temps d’avance pour voir son stock de vêtements et l’utilisation que l’on en fait est plus que bienvenu.
Enfin, pour que tout ceci s’intègre dans votre budget, pensez à la seconde main, aux amis qui ont des caisses de vêtements et autres articles de puériculture inutilisés qu’ils peuvent vous prêter, voir parfois donner. Ils ne seront peut-être pas exactement à votre goût, mais si vous avez de faire une économie sur un point, c’est toujours intéressant.
Pour celleux qui le peuvent , le bricolage, tricot, crochet et couture sont d’excellentes alternatives. On peut avoir, à moindre coût, des articles qui auront une histoire, dans des qualités souvent supérieurs à ce que propose la grand distribution. A titre d’exemple, étant un tricoteuse depuis quelques années, j’ai pu faire la layette de mon bébé en 1 mois et 3 mois dans une laine 100% mérinos (excellente qualité, très doux et chaud) pour moins de 80 euros. Cela comprend 2 à 3 gilets et pantalons par taille, chaussons, béguins. Le tout en choisissant mes couleurs, motifs etc…

Le couchage

Pour les 6 premiers mois, nous souhaitions un lit cododo qui s’ouvre vers le lit parental et de préférence inclinable en cas de RGO.
Petit tip ici, pensez à la location et au prêt pour ce genre d’articles. Des entreprises de location existent un peu partout en France, surtout près dans grands villes.
Nous voulions vraiment éviter l’achat, souvent plus onéreux, et puis surtout plus encombrant. En effet, après les 6 mois et parfois même avant, ces lits ne sont plus adaptés. Il faut donc une solution de stockage en attendant la revente ou la réutilisation.
Pour nous, impossible. A part la terrasse, pas de lieu de stockage. Nous n’avons pas de cave, nos familles et leurs garages sont loin. La revente est une bonne idée mais nous n’étions pas certains du temps que cela pourrait prendre, le bon coin regorgeant de lit cododo à la revente.
Gros coup de chance pour nous, une amie peut nous en prêter un qui correspond complètement à nos envies et nous soulageait de cette problématique « post 6 mois du bébé ».



Pour la suite, nous avons envisagé la possibilité d’un couchage traditionnel, à comprendre le fameux lit à barreau. Certains modèles évolutifs et vraiment jolis ont retenus notre attention. Il y a quelque chose de séduisant dans l’idée de changer de lit et de décoration, sans tout changer et en investissant sur le long terme dans un meuble de bonne facture. Le dernier de chez Natalys notamment (modèle Fantine) est vraiment ravissant à mon sens.

Cependant, nous voulions un lit au sol. J’aime leur aspect pratique du couchage où l’on peut accompagner l’enfant dans le sommeil. De plus, il n’y a pas de barreaux, ce qui me plaît beaucoup car je n’ai jamais aimé la vision du visage de l’enfant entrecoupé des rondins de bois blancs, sans parler de devoir les soulever pour les aider à sortir du lit.
Nous avons donc cherché un lit qui corresponde à nos critères esthétique (le plus sobre possible), d’espace (nous souhaitions le mettre dans un renfoncement de la chambre) et économique.
Notre espace étant d’1m80 de long, nous ne pouvions pas partir sur un grand lit d’1m90, comme nous avions pu le voir. Hors, le couchage au sol en 60×120 nous intéressait peu car cela rendait l’accompagnement inconfortable pour nous.
La plupart des constructeurs de lit cabane propose des dimensions alternative aux traditionnels 60×120, 70×140 et 90×190. Mais côté budget ça ne collait pas. Les lits cabanes sont à la mode, et si vous ajoutez à cela des dimensions particulières, les prix des devis montent vite.
Nous avons finalement trouvé notre bonheur chez Ikéa, tout simplement. Je dis tout simplement, parce que je n’avais pas pensé trouver ce qu’il nous fallait là bas. Pourtant, lorsque nous avons un besoin d’aménagement u peu particulier, c’est bien souvent chez eux que je trouve des solutions pratiques, économiques et esthétiquement sobres. Et pourtant, je n’avais pas pensé à eux.
L’algorithme est bien fait quand même, je vois un jour passer une publicité Instagram pour le lit que nous choisirons. Il s’agit d’un lit aux dimensions particulières, parfaites pour nous, 70x160cm, en bois, avec une petite barrière intégrée pour éviter les chutes. Le budget, c’est le gros bonus, 100 euros tout rond pour la structure et le matelas.
Le lit est légèrement en hauteur, on peut y glisser des boites plates en dessous. Mais nous restons sur notre envie de lit au sol, donc nous avons coupé les pieds du lit, posé des patins et l’affaire était faite. On a ajouté un petit couffin pour faire les siestes dans la chambre et les autres pièces de l’appartement.
Nous avons fixé au mur la flèche de lit Kano de Charlie Crane, on a glissé dessus des rideaux Monoprix que nous avions déjà depuis quelques années et que j’adore. La flèche de lit de Charlie Crane est proposée avec un mobile hirondelles très joli que je garde dans un coin de tête pour faire évoluer ce coin lit. Pour le moment j’aime l’idée que cet espace soit très apaisant, sans stimulation pour bébé lorsqu’il voudra s’endormir.

Le rangement du linge

Qui dit bébé, dit petits vêtements. On adore les premières petites lessives, avec ses minuscules affaires qu’on choisit avec amour. On rêve un peu de les lui enfiler sans vraiment visualiser ce visage encore inconnu.
Nous avons acheté il y a quelques années une commode chez un couple d’artisans d’Asnières, qui depuis ont fermé boutique. A partir de bois de bateaux, ils créaient des meubles uniques. Nous aimons beaucoup cette commode et nous voulions la garder mais j’avais peur que son système d’ouverture, très traditionnel et sans sécurité, soit un problème dans une chambre d’enfant. Finalement nous avons pris le parti de tenter le coup, les tiroirs étant très lourds, avant que bébé puisse les ouvrir et se faire mal, nous avons du temps.
Cette commode cependant, était dans son jus. Les peintures des différents bateaux étaient présentes, et nous voulions unifier cela. On a pris 6 jours pour la rénover, dont 4 pour remettre le bois à nu, tant il y avant de couches de peintures et vernis divers. Si le processus vous intéresse vous pouvez retrouver l’historique de cette aventure en story à la une, sur mon Instagram.





Une fois repeinte, il n’y avait plus qu’à agencer. Ceux qui me connaissent savent que là, j’étais en extase. Une commode aux dimensions peu académiques (Aka pas aux dimension IKEA), mais dans laquelle je voulais faire rentrer des organisateur de tiroirs IKEA ? Oui, clairement j’aime le challenge.
J’ai pris mon plus beau papier millimétré, et j’ai fais DES PLANS. Alors là, c’est la joie ultime chez moi si vous voulez. J’ai passé un après-midi entier (ah bah il faut ce qu’il faut) sur le site suédois que j’ai déjà bien trop cité à mi-parcours de cet article, à chercher les différents organisateurs compatibles en dimensions.

Une fois cela fait, ne restait plus qu’à me rendre chez le géant de la boulette pour arpenter les rayons à la recherche des précieux graals, mon mari et un ami sur les talons. Le malheureux s’était fait embarquer la dedans sans comprendre l’ampleur de ce qui l’attendait, parce qu’il avait besoin d’une panière à linge.
Après les « J’ai besoin d’un Gustad, deux Komplement et un Esdki en beige steupléééééé », nous avons fui vers les rayons de « Tu prends une tablette de 2500x400x18 et tu demandes une découpe de … pendant que je vais chercher des vis à bois et des équerres d’assemblage. »
Notre ami est toujours vivant.
Nous avons alors pu finir notre commode en rangeant, enfin, les petits vêtements si mignons dans leurs petites boites complètement dépareillées mais eh, on ne peut pas tout avoir. Dessus vient se poser un plan à langer fait maison aux dimensions de notre matelas, la housse est elle aussi faite maison en triple gaze de coton et nid d’abeille éponge. Dans une petite caisse que nous avions déjà, les produits de toilette sont rangés et attendent les premières couches sales.

Les rangements jeux

A nouveau, nous voulions une solution qui irait parfaitement à notre espace, et de préférence une étagère aérée, où tout serait visible et à porté d’enfant. J’aime beaucoup le modèle Oeuf de NYC, un peu moins son prix. En cherchant des alternatives je suis tombée sur la vidéo de deux architectes d’intérieur qui s’inspiraient de ce modèle pour créer une étagère dans une chambre d’inspiration Montessori. Elles ont mis à disposition le pas à pas pour réaliser la même étagère. Nous avons adapté les mesures à nos besoins, et avec beaucoup de temps et de patience nous avons pu réaliser l’étagère qui s’adapte parfaitement à nos besoins.

A nouveau, dans mes stories à la une vous pouvez retrouver mes remarques sur ce processus. Nous ne sommes pas menuisiers, donc nous avons quelques erreurs dans le processus de construction qui nous ont fait perdre du temps, mais le résultat est à notre goût et pour un coût faible, environ 80 euros de bois, quincaillerie et peinture.
A cela nous avons ajouté des petites caisses de rangement pliables, trouvées chez Hema, qui s’adaptent parfaitement à nos espaces au sol. Ainsi, les jeux rangés là sont faciles d’accès et le ménage reste pratique puisqu’il suffit de tirer la caisse pour aspirer et laver le sol.
J’ai ajouté un rangement en bois de chez IKEA, qui ressemble un peu à un cagette améliorée, pour ranger la marchande de fruits et légumes que je m’amuse à fabriquer depuis quelques semaines.

Enfin, j’avais adoré l’idée de rangement de peluches et poupées aperçue chez Noémie Sato, du blog noémiemémories, avec son landau si mignon. J’en ai cherché un qui me plaise et comme ce n’était pas une priorité il était sur la liste de naissance. Nous avons eu la bonne surprise de nous le voir offrir avant la naissance de bébé, pouvant ainsi ranger les premières petites peluches, mélange d’anciennes à moi et de petites nouvelles que l’on nous a offert pour baby bird.


La décoration

Pour la décoration, nous avons beaucoup fabriqué et réutilisé ce que nous avions.
J’avais repéré cet hiver une illustration chez Cotton Bird. Malheureusement ils ne la proposaient pas en affiche. J’avais alors eu dans l’idée de la réinterpréter sur une toile, un jour. Lorsque nous avons appris que baby bird arrivait, j’ai pensé à cette illustration qui imageait à la perfection, selon moi, la douceur du cocon.

Pour mettre en valeur les différentes illustrations que j’imaginais claires, nous sommes tombés d’accord sur une nuance de peinture entre l’ocre et le tabac, la référence est Havana 4 chez Luxens. Nous avons choisi de ne peindre qu’une partie du mur pour ne pas trop rapetisser la pièce qui, sans être petite, n’est pas grande pour autant. Sur le mur adjacent, nous avons ajouté un papier peint trouvé sur LaRedoute. Avec ses grandes fleurs des champs, il me rappelle notre mariage et la décoration florale que nous avions alors faite avec notre famille, dans de grands pots.

Pour mettre en valeur les différentes illustrations que j’imaginais claires, nous sommes tombés d’accord sur une nuance de peinture entre l’ocre et le tabac, la référence est Havana 4 chez Luxens. Nous avons choisi de ne peindre qu’une partie du mur pour ne pas trop rapetisser la pièce qui, sans être petite, n’est pas grande pour autant. Sur le mur adjacent, nous avons ajouté un papier peint trouvé sur LaRedoute. Nous l’avions de base repéré lors du déménagement, pensant l’utiliser pour notre chambre. Nous avions changé d’avis mais il était resté dans un coin de ma tête, ses grandes fleurs des champs me rappelant notre mariage et la décoration florale que nous avions alors fait avec notre famille, dans de grands pots.
Une fois la peinture faite et le papier posé, ne restait qu’à accrocher les cadres et suspendre le ciel de lit en utilisant la flèche de lit Charlie Crane et nos voilages que j’aime tant. La peinture de ce cocon, un herbier fait maison à partir de stickers papeterie que l’on m’a offert, un petit bout de papier peint restant dans un tambourin de broderie que je n’utilise plus, une petite carte trouvée cet été dans une boutique près de chez ma mère et une illustration de Camille Romaneto, que j’avais acheté cet automne, son petit personnage Phil me faisait craquer.

Le petit porte-manteau Pommes a été trouvé chez Le Petit Souk il y’ a deux ans et était auparavant dans mon bureau. L’étagère est une ancienne que j’ai repeinte avec le reste de peinture de la commode. La veilleuse vient de chez La case de cousin Paul. Elle a deux luminosités différentes et une fonction timer qui se réactive tous les soirs à la même heure pour 3 heures. J’offre régulièrement des guirlandes de chez eux depuis pas mal d’années et à chaque fois c’est le même succès, les boules sont de super qualités et le choix des couleurs permet de créer sa guirlande, à moins que vous ne préfériez vous reporter sur un kit tout fait.

Le petit Van en métal appartenait déjà à François, de même que la guitalélé. Nous avons ajouté les deux petits cadres au dessus de la commode après un après midi peinture. Le petit coffre est un meuble de famille que j’ai depuis l’enfance et que j’affectionne beaucoup. Il contenait les cassettes audio avec lesquelles je pouvais écouter les histoires contées par Marlène Jobert. J’étais obsédée par sa voix et apprenait par cœur ces histoires pour les réciter en reproduisant les mêmes intonations de voix.
Je suis donc très contente d’avoir ce petite meuble dans la chambre de baby bird, il me rappelle ces moments où j’étais parfaitement apaisée et sereine. Dedans, il n’y a plus les fameuses cassettes, qui ont malheureusement disparues. En revanche il y a une jolie collection de 45 tours pour plus tard, lorsqu’il sera temps d’offrir une mini platine et de commencer les premières expérimentations de « Ooooooohhhh c’est tout rond et ça tourne! » ailleurs que sur la platine de papa.

Les premiers livres et jouets

Quid des jeux et premiers livres? Pour le portique d’éveil nous avons trouvé ce modèle de Vertbaudet sur Vinted. Je m’amuse a étoffer les jeux à suspendre à partir de la marchande que je fabrique au crochet.
Pour le tapis nous avions opté pour Mézamé et à nouveau, nous avons eu la chance de nous la voir offrir avant la naissance, de sorte qu’il est déjà là, lavé et rangé prêt à accueillir bébé.
J’ai cousu un gros cube d’éveil et nous avons listé quelques petites merveilles sur notre liste, qui nous servira également de guide pour le premier noël. Voici une petite sélection de ce que nous avons pu trouver au fil de nos heures à arpenter l’internet des possibles. Il vous suffit de cliquer sur l’image pour être renvoyé vers le site marchand.




Enfin, nous avons fait une petite sélection de livres, et je ne résiste pas à partager avec vous certains des ouvrages qui nous ont accroché le coeur, cartonné ou non.




Et voilà, le temps file et bientôt ces histoires seront lues à quelqu’un plutôt qu’à mon ventre ce qui sera à la fois plus sympa et étrange.
J’espère que cet article vous aura plus et je vous retrouve bientôt pour celui qui clôture l’aventure grossesse, celui sur le troisième trimestre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s