De l’extérieur

De l’extérieur on pourrait penser que notre salon est un lieu de culture de Cannabis.
C’est la première réflexion que l’on se fait en voyant cette lumière violette filtrer à travers le rideau. En tous cas moi je me la fait.

De l’extérieur, on se dit que non, quand même il faudrait être bien bête pour faire cela devant une fenêtre sans fermer les volets. Comme une provocation.

De l’extérieur. Rouge. Bleu.

Violet.

Bleu. Rouge. Rouge et bleu.

Bleu et rouge.

Vi. O. Let.

Mais à l’intérieur se déroule un conte merveilleux. La nature nous fournit parfois prétextes à l’émerveillement. Un immeuble qui se construit en face de chez vous, plus assez de lumière naturelle et un achat plus tard, le salon devient une bulle.

P1011964.jpg

Aujourd’hui pas de plantes sur les photos. Aujourd’hui on s’amuse juste avec cette ampoule un peu différente, un peu comme nous. Une lumière violette. Et à y regarder de plus près, des LED bleues et rouges.

P1011962.jpg

Par hasard, un objet passe devant. La magie opère. Le violet se fragmente. Du rouge, du bleu, des ombres. Sur le mur, sur le plafond, se dessine des sortilèges envoûtants.

P1011959.jpg

Est-ce qu’avec des lunettes 3D je les verrais encore différemment?

Je profite de cette bulle colorée pour vous partager mon envie de douceur, de vocal, de mots doux. J’ai beaucoup d’idées pour reprendre le format proposée en octobre, celui de la délicatesse. Je sais que c’est celui qui vous a le plus plu, et à moi aussi. J’ai aimé la liberté du son, pouvoir moduler ma voix, prendre le temps de savourer chacun de sons, des mots. J’essaie de retranscrire cet amour du « parler » à l’écrit, mais c’est difficile. Chaque phrase est différente, vous êtes différents, et je sais qu’ici vous ne voyagez pas de la même manière.

Promis le format vidéo revient. Cette année, si riche en projets, déborde de partout. J’ai un mémoire qui me tient à coeur. Un mémoire que je rêve depuis 3 ans, bientôt. Il est ma promesse de maîtresse, à tous les enfants différents, à ceux qui sont mis à l’écart, faute de patience, de temps et d’informations. Je ne dis pas d’envie, car je veux croire qu’en chacun de nous sommeille l’envie, mais qu’elle se laisse étouffer par la vie.

Alors une pause, je rêve de vidéos, de sons et d’images. J’ai des rush prêts à monter, des livres à partager.

Mais pendant encore 3 mois, mon temps tout entier leur est consacré, à eux, mes petits oubliés.

 

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s