Petits bonheurs #1

Une nouvelle catégorie, celle des petits bonheurs. Des découvertes, des classiques, mais surtout, des choses que j’aime beaucoup trop pour les garder pour moi seule.
Je n’ai pas encore décidé de la régularité à laquelle je posterai ces favoris, ni si le format restera toujours celui de l’écrit.

Pur inaugurer cette section, voici mes favoris, pas de la semaine, pas du mois, mais des 4 derniers mois. Rien que ça! Ça faisait un petit moment que je voulais lancer ça ici, mais absolument pas le temps. Au programme aujourd’hui: des soins, des livres et quelques inclassables.

Les inclassables:

Je commence avec eux: Tout d’abord les tiroirs de mon grand-père, que j’ai aménagé en petites étagères. Une dans la cuisine, une dans le couloir et une près de la salle de bain. Chacune à sa fonction: étagère à épices, à graines et à parfum.

Ma préférée, celle avec les parfums. Je trouve cet espace encore plus beau depuis que j’y ai accroché 3 photos de Natacha Birds qu’elle m’a offert à sa séance de dédicace à l’automne dernier. J’aime beaucoup son travail à elle et son mari. Cet univers qu’elle crée avec son concours me ravi à chaque fois.

Cet hiver nous avons acheté une ampoule à LED rouges et bleues pour commencer nos semis et sauver les plantes qui souffraient du manque de luminosité de l’hiver et de notre exposition plein nord. Et nos semis ont bien pris, et je les ai rempotés dehors depuis quelques semaines. Donc de nouveaux semis sont route dans le salon quand les anciens (persil, ciboulette, etc) prospèrent à côté des plans de romarins et thym.

Les soins:

P1012505.jpg

Ces derniers mois, j’avais des besoins spécifiques: peau perturbée avec la prise de poids et les hormones, cheveux en pleine repousse et longueurs fragilisées par les décolorations et colorations successives de l’an passé, ajoutez à ceci l’eau trop calcaire de notre ville, et vous obtenez un combo plutôt explosif.
La priorité pour ma peau était de l’apaiser, et j’ai eu un gros coup de cœur pour les eaux florales, surtout celles de Christian Lénart, que j’utilise la matin pour rafraîchir et le soir après la douche pour enlever les traces de calcaire sur ma peau.

 Le dérèglement hormonal a engendré une alternance peau grasse /  peau sèche. Sans oublier que de base ma peau est sensible, donc je ne pouvais pas mettre n’importe quoi sans risquer de l’irriter. Pour les excès de sébum j’ai donc cherché une solution naturelle. J’ai d’ailleurs testé le fameux masque Sandandsky, maintenant disponible chez Séphora. Mais complètement incompatible avec ma peau sensible, j’ai eu des sensations de brûlures et le visage très rouge après chaque utilisation. Comme ma peau était irritée, il a même accentué les excès de Sébum.
En revanche, énorme coup de cœur pour le masque Rosy Cheeks et le Magnaminty de Lush. Le premier à l’argile rose, huile et extrait de rose, en fait un masque frais (donc à conserver au frigo!) hyper apaisant et régulateur pour l’équilibre de la flore.
Le second est composé d’argile verte, de miel, de haricots azukis et d’huile essentielle de menthe poivrée (entre autres). Il en résulte un masque rafraîchissant (menthe poivrée) qui resserre les pores de la peau tout en la purifiant.

 

Côté cheveux, j’ai eu la chance de gagner un concours grâce à Natacha Birds il y a plusieurs mois, et de tester la gamme Okara Color de René Furterer. J’attendais pour vous en parler de voir comme cela se passait sur le long terme. En effet, après mes colorations roses/bleu/pêche/violet/etc j’ai retrouvé ma couleur naturelle.Pour cela il fallait faire une première coloration rousse, pour neutraliser les traces de bleu/verts, dues au fait qu’il s’agissait de colorations végétales, puis une coloration châtain foncé. Pour l’entretien, un masque repigmentant fait l’affaire. P1012507.jpg
Cette gamme m’a vraiment bluffée. Avec mes cheveux courts (dans le cou), les produits full size ont duré longtemps. Trois mois pour le shampoing et l’après-shampoing, et il me reste encore du masque et soin protecteur (un peu moins de la moitié des contenants).  Que dire, le bilan est plus que positif! Ma couleur est très bien protégée, tellement bien que je n’ai encore rien refait à part entretenir les longueurs avec mon masque repigmentant, toutes les deux semaines environ. Quant au cuir chevelu, j’avais peur qu’il regraisse vite, comme à chaque fois que j’utilise autre chose que mon shampoing solide de chez Lush (j’alterne entre le New quand je veux une bonne pousse et le Honey pour le reste du temps). Ici, entre le stress et la pollution, les cheveux gras sont devenus un problème que je connaissais pas et j’ai dû changer quelques habitudes pour remédier à ça et continuer sur mon rythme d’un shampoing tous les 3-4 jours. J’avais finit par trouver Lush et ses compos clean, problème résolu!
Pour en revenir à nos moutons, la gamme Okara Color a laissé mes cheveux soignés, légers, et protégés. Un vrai bonheur et une très belle découverte. Actuellement il ne me reste que 3 centimètres de cheveux colorés donc je ne pense pas racheter leurs produits. Cependant, je pense que je me recolorerai les cheveux et cette gamme sera très clairement dans mes must-have pour le soin quotidien, quelque soit la couleur que je choisirai d’adopter 😉

Les livres

J’ai peu lu depuis début Décembre. Ou plutôt, j’ai peu lu pour le loisir. Mes lectures se sont beaucoup tournées vers mon travail universitaire. Cependant, j’ai quelques coups de cœur à vous faire partager.

P1012461.jpg

Orgueil et Préjugés  – Jane Austen
Persuasion – Jane Austen

Quoi de particulier aux classiques de Jane Austen? Les illustrations de Margaux Motin pardi! Son sens de l’humour et son coup de crayon sont des alliés surprenant à l’oeuvre de Jane Austen. Une chose est sûre, deux femmes à l’œil aiguisé valent mieux qu’une.

Inspirations – Natacha birdsP1012462
Celui-ci je l’ai en réalité dévoré dès sa sortie, mais je ne vous ai pas parlé de mes lectures depuis. C’est un ouvrage complet, que je relis pour le plaisir des yeux et du cœur. La douceur des textes, la poésie omniprésente, le travail et la qualité des photographies, tout ceci fait de ce livre un véritable hommage à la création.  Si vous ne l’avez pas encore lu, foncez, je ne saurai mieux vous décrire cette expérience qu’en citant l’autrice:  » Il y a tant de beauté dans ce monde que si vous clignez des yeux un peu trop longtemps, vous pourriez passer à côté…  »
Alors, qu’attendez-vous pour regarder?

P1012465.jpg

Le Prince et la Couturière – Jen Wang

Oh. Mon. Ah non pardon, je n’en ai pas. Blague à part, quelle pépite!!! J’ai tellement aimé ce livre, je l’ai dévoré et relu sans avoir bougé de mon fauteuil! (N.b: de l’importance d’avoir un bon fauteuil confortable). Je l’ai trouvé un peu par hasard au rayon jeunesse de ma librairie préférée. La couverture, le titre… Je n’ai pas pu résister et j’ai du me reteniP1012469.jpgr de ne pas le lire intégralement sur place. L’univers graphique est coloré, précis et cela m’a plu. Mais alors l’histoire… Alors que nous questionnons comment aborder avec nos enfants la sexualité et le genre, ce livre propose un contenu adapté aux plus jeunes (aucune scène osée) tout en nous contant ce prince différent, ce prince qui aime les robes, ce prince qui se crée un personnage: Lady Crystallia. Je vous joins le résumé, et si vous ne savez pas quoi découvrir en jeunesse, courrez. Ce livre est merveilleux de douceur et de poésie sans pour autant négliger l’importance du sujet abordé: la tolérance.

 

Malo de Lange – Marie-Aude Murail

J’aime les écrits M-A Murail depuis ma jeunesse, ils m’ont toujours semblé pertinents, drôles et actuels. Alors cette trilogie, alliant l’écriture de M-A Murail à mon goût des P1012472.jpgromans historiques, a attiré mon œil. Le texte est très réussi. On suit les aventures de Malo, enfant sans parents adopté au berceau, qui s’enfuit pour se protéger ainsi que ses tantes adoptives. De cet élément déclencheur, on part pour des virées avec des voleurs, des acrobates, la police secrète du Paris des années 1830 et même du roi. Mais Malo a un secret, il porte sur l’épaule la fleur de Lys, la marque des bagnards. Il ne sait pas pourquoi mais ces aventures lui permettront peut-être de découvrir l’origine de cet étrange tatouage…
Le petit bonus: à la fin de l’anthologie (regroupant les 3 tomes) vous trouverez un dictionnaire pour jaspiner l’arguche comme un grinche. Pour traduire, vous savez quoi faire, demandez au libraire.

 

La princesse qui n’avait plus rien – Shanon Hale

P1012470.jpg

Je n’ai qu’une question: est-ce que quelqu’un peut rééditer ce chef d’oeuvre? Je l’ai trouvé par hasard, à l’écocyclerie de Vallet en novembre, pendant quelques jours de vacances/organisation de mariage. Payé 1,5€ savouré 1000 fois son prix.  Une réécriture de la gardeuse d’oie et quelle réécriture! Anidori, princesse du royaume de Kildenrie, part pour le voyage que l’on connaît déjà. Des détails, un univers fort et une femme extraordinaire. Si d’abord vous la trouverez un peu trop rêveuse  avec ses histoires de magie, ne la jugez pas à sa couverture, cette princesse est bien une princesse du 21° siècle. Élégante, gracieuse, mais battante, débrouillarde et qui sait s’adapter. Un livre à trouver, lire et offrir d’urgence pour changer le regard que l’on porte sur la princesse en tulle rose à paillette.

Un dragon sur le toit – Cecile Alix et Fred Sochard

P1012478.jpgJ’ai craqué sur ce livre pour mes élèves. L’histoire de Paloma qui part explorer sa maison car un dragon  s’est glissé à l’intérieur… Cela vous parle? Vous pensez à la Casa Batlló de Gaudi à Barcelone? Bingo! A travers ce roman, les enfants partent à l’aventure de cette architecture surprenante, avant de la découvrir grâce aux pages documentaires à la fin de l’ouvrage. Le bonus en tant qu’enseignante, ce sont les documents en libre téléchargement pour nous, qui nous permettent de mettre en place des séances d’histoire des arts et d’arts visuels autour du livre. A travers cette histoire, j’ai fait travailler mes Ce2 sur l’architecture et la notion d’échelle. Qu’ont-ils créé? Des maisons bien évidemment! Et elles étaient toutes… surprenantes!

Plus largement, je vous recommande la collection pont des arts qui est très bien faite. Vous y trouverez de nombreux ouvrages pour aborder l’art à travers des livres illustrés, des histoires amusantes et beaucoup d’imagination!

 

P1012484

L’histoire d’une pieuvre fan de Ukulélé qui révait de voyages intergalactiques – Maggie Tokuda-Hall et Benji Davies

Un autre livre utilisé avec mes élèves. Il permet d’aborder la structure du roman et invite les enfants à l’imaginaire, à la création. Les ingrédients? Une histoire simple avec des personnages et des obstacles un peu loufoques! Après tout, ne nous sommes nous pas tous un jour posé LA question: Quelle est la limite de notre imagination? Ce livre est idéal pour voyager dans les confonds de la créativité des plus jeunes.

Pétronille et ses 120 petits  et  Une semaine de Monsieur Monsieur – Claude Ponti
Le gâteau des souriceaux – Malika Doray

Deux classiques et une petite découverte pour terminer. Les deux premiers qui ont très fonctionné en lecture offerte à mes élèves de Ce2, l’univers de Claude Ponti est magnifique et j’étais heureuse de le leur faire découvrir. Le troisième, un livre plutôt adressé aux très jeunes avec ses pages cartonnées et son vocabulaire simple. Mais le travail sur les rimes, au cœur de l’histoire de la construction de ce gâteau fantastique, a été super pour stimuler la créativité de mes élèves de 8 ans lors d’un travail de vocabulaire.

 

A presque 2000 mots, je vous quitte, achevant ici la rédaction de cet article, j’espère qu’il vous a plu.

 

Prenez soin de vous,

P1012493.jpg

3 réflexions sur “Petits bonheurs #1

    1. Je l’ai encore fait ce matin, j’aime tellement ma peau après, elle est toute douce et fraîche. Mais il faut aimer l’odeur de menthe poivrée 😉
      Tu me diras ce que tu en as pensé 🙂 Quant à Orgeuil et Préjugés, c’est un de mes livres de chevet je l’ai découvert au lycée (non pas dans le programme… si seulement!) et il ne me quitte plus! j’ai même rendu ma mère accro ^^

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s